Choix de page

Radiesthésie et méthodes des radiesthésistes

La radiesthésie est la faculté de capter d’abord puis d’interpréter les ondes émises par les corps ou les milieux environnants. Plus simplement, elle consiste à capter des informations que nos sens physiques n’arrivent pas à percevoir en temps normal.

Grâce à cette capacité de perception et d’interprétation des ondes, le radiesthésiste est sollicité dans la recherche de personnes disparues, de nouvelles sources, de trésors enfouis, de gisements de pétrole, etc…

Parfois, il contribue même à déterminer le diagnostic d’une maladie. Le radiesthésiste utilise différents « outils » dont le plus connu est le pendule.

Cet objet est formé par un fil souple qui comporte à une extrémité un objet pesant quelconque mais qui possède une symétrie parfaite. Cet accessoire a la capacité d’amplifier les ondes et de faciliter ainsi sa perception.

Le radiesthésiste peut utiliser également la baguette, une branche en forme de Y, fréquemment utilisée dans la recherche de sources et dans la pratique médicale de la radiesthésie. Il y a également l’antenne de Lecher qui, en plus de la perception, permet l’émission d’ondes.

Voyance et radiesthésie

Pratiquer la voyance en utilisant la radiesthésie est accessible à tous, cependant ceux qui s’adonnent à la méditation ou à la spiritualité ont un avantage certain.

Comme nous possédons tous une sensibilité radiesthésique, il suffit de l’utiliser et de l’exploiter pour devenir un bon radiesthésiste.

Le pendule ne constitue qu’un accessoire, car en réalité c’est la main qui joue le rôle de conducteur de notre magnétisme et les doigts celui d’antenne pour l’émission et la réception.

La polarité de la main se trouve au niveau de la paume pour le + et au niveau du dos pour le -.

Consultation avec un radiesthesiste

La concentration et la persévérance permettent d’équilibrer le pendule avec notre propre polarité.

Au début, les réactions obtenues sont peu perceptibles mais avec la pratique elles deviennent de plus en plus fortes.

Avec beaucoup d’expérience, réussie ou malheureuse, et aussi surprenante que cela puisse paraître, la plupart des pratiquants de la radiesthésie arrivent à déterminer non seulement l’objet recherché, mais également la profondeur à laquelle il se trouve en se basant uniquement sur la force et la nature des réactions.

Origine et histoire de la radiesthésie

Les origines de la radiesthésie ne sont pas bien déterminées, mais la découverte d’une peinture représentant un homme avec une baguette dans les mains à la manière d’un radiesthésiste de notre temps dans une grotte du Sahara permet d’affirmer que la radiesthésie existait déjà 6000 ans avant J.C.
Une publication datant de 1540 décrit pour la première fois la baguette de radiesthésiste appelé à l’époque « sourcier ».

Depuis, des thèses portant sur la radiesthésie se succèdent, dont celle de J.H Martius. Jusqu’au XVIIe siècle, on fait appel au radiesthésiste ou sourcier pour trouver du métal.

Aux XVIIIe et XIXe siècle, c’est plutôt pour trouver de l’eau qu’il est sollicité. De nos jours, la radiesthésie est entrée dans les mœurs et il n’est pas surprenant de voir des entreprises utiliser cette pratique pour chercher des pipelines ou des câbles souterrains !

Les particuliers font appels également à ces voyant pour trouver des réponses précises, appeler un radiesthésiste par téléphone est fréquent et les résultats sont surprenants. Un bon nombre de personnes ont pu ainsi solutionner leurs problèmes et répondre à leurs questions.