Choix de page

Oracle Belline Prévision de l’avenir

L’Oracle Belline constitue un outil de divination assez courant dans le monde de la cartomancie ou la prévision de l’avenir à partir de jeux de cartes spéciaux. Il s’agit d’une sorte de jeu composé de 53 cartes, dont la dernière est appelée « carte bleue ».

Celle-ci fait office de talisman qui protège le joueur. Les 49 premières cartes sont assemblées en 7 groupes de 7 éléments, sachant que chaque groupe représente un astre. Vous avez le soleil, la lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Un astre comporte 7 cartes qui équivalent chacune à des images parmi lesquelles vous aurez des points aussi négatifs que la naïveté, la trahison, la méchanceté et la ruine.

Il existe aussi des points positifs tels que l’amour, les honneurs, l’argent et le bonheur.

Les trois cartes restantes sont qualifiées de « première » car elles ne correspondent à aucune planète. Chaque prévision se fait avec 3 cartes au minimum.

Voyant par l’Oracle Belline

L’Oracle Belline contribue à une voyance claire, précise et de surcroît accessible à tous car le pioche des cartes se fait comme pour tout autre jeu.

Les résultats obtenus avec chacune des combinaisons de cartes s’interprètent, soit juste à titre descriptif, soit à titre indicatif.

Pour le premier cas, les cartes sorties se contentent de retracer ce qui était, et de dire ce qui est.

Tout au plus, elles prédisent ce qui peut arriver à court, moyen ou long terme, sans donner aucune recommandation précise. Par contre, avec le second cas, les cartes prédisent l’avenir, tout en donnant des conseils qu’il vaut mieux suivre, soit dans le but d’optimiser les points positifs, soit pour contourner et éviter les points négatifs.

Les conseils s’expriment parfois sous forme d’ordre, tantôt de menace. Dans plusieurs situations, ce type d’oracle aide à éclaircir sur des ambigüités ou à comprendre des phénomènes inhabituels.

Origine et Histoire

Les réelles origines de l’actuel Oracle Belline remonteraient aux environs du XIXème siècle.

Les études portent à croire que le jeu naquit vers les années 1850, sous l’impulsion d’un important voyant de cette époque, un certain Edmond Billadot, né en 1829 et décédé en 1881.

Ce dernier conçut en même temps les dessins illustrés sur chaque carte, les différentes combinaisons possibles et les principales interprétations qui leur sont attribuées. A la suite de son décès, cette forme de voyance disparut et il aura fallu attendre le siècle suivant pour la voir réapparaître.

En effet, le hasard voulut que le jeu original soit retrouvé dans un grenier avec un carnet de divination. L’année 1966 se démarque par la production à l’endroit du grand public d’une version officielle de cet oracle, intitulé alors « le grand tarot Belline ».

Le jeu se répand sous sa version actuelle et séduit des amateurs de cartomancie issus du monde entier, encourageant les concepteurs à innover chaque fois les formes, tout en gardant le fond de l’oracle Belline.

Preditavi

Sens des rêves